9 janvier 2023
  • 0

« On était souvent considéré comme un club de judo qui recrute et qui ne vise que la compétition. Mais la formation de nos jeunes est bel et bien l’une de nos priorités. »

Chargé de communication au sein du Toulouse Balma Arts Martiaux, Baptiste résume ainsi l’évolution du club, dont l’appellation est assez récente. « En décembre 2021, lors de sa dernière Assemblée Générale et à l’occasion de son 50ème anniversaire, le Balma Saint-Exupéry 31 – Toulouse Métropole a opéré sa mue pour devenir le Toulouse Balma Arts Martiaux (TBAM). On peut compter sur une dizaine de lieux d’entraînements. Notre siège se situe à la Maison des Arts Martiaux, aux Argoulets », détaille Baptiste.

« Concernant la formation, l’objectif est de garder nos forces vives. Beaucoup de judokas quittent la région pour rejoindre Paris, Montpellier ou encore Bordeaux. Du coup, notre projet sportif majeur est le Pôle Performance. Le but principal est de pouvoir constituer un groupe de compétiteurs et de compétitrices capables, à moyen terme, de se stabiliser au niveau 20 de la ranking list nationale. Ce projet est à la fois sportif et humain car on ne néglige pas les aspects scolaire et universitaire de nos licenciés. Et plus globalement, quel que soit leur niveau, on souhaite que chaque membre du club trouve son compte chez nous », explique Pierre Canal, président du club.

De bons résultats aux plans hexagonal et européen

Sur le plan des résultats, TBAM n’oublie pas de rappeler qu’il a été élu le 1er club d’Occitanie par la Ligue d’Occitanie de judo.
L’an passé, plusieurs judokas ont eu l’occasion de briller à l’échelle nationale, mais aussi continentale, à commencer par Luka Lomidze (Senior, – 100 kg, Athlète Insep), 3e à l’European Cup d’Espagne et 5e au championnat de France 1re Division.
Chez les féminines, on retient les performances de Sarah Caballero (Cadette, – 48 kg, 7e à l’Europen Cup de Hongrie, 1re au tournoi de Tarbes et 1re au tournoi label A de Moissac), d’Yliana Gheraïbia (Juniore, – 48 kg, 2e au tournoi seniors de Rochefort, 1re au tournoi Excellence de Clermont et 1re au tournoi Excellence de Limoges) et de Clémence Roger (senior, 52 kg, 1re au tournoi Excellence de Tarbes, 2e au tournoi Excellence de Nîmes et qualifiée pour les championnats de France universitaires). De beaux exemples à suivre.

Le TBAM ne se contente pas du judo, il propose à ses licencié(e)s également du Karaté, de l’Aïkido, du Taï-Chi-chuan, du Qi Gong, du Kung-Fu, du Bagua Zhang, de la Gymnastique volontaire et de la Marche Nordique.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

Vous voulez d'abord connaître nos exclusivité?
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Formulaire d'inscription